chercher
L'Atlas des Champignons -> fiche descriptive nom commun
       
coprin noir et blanc
C'est le plus grand des coprins: en été, et surtout en automne, il décore les grandes hêtraies de petites troupes de ses gigantesques fructifications, si le sol est suffisamment humide; dans ces stations, il n'est pas rare. C'est un très médiocre comestible, que nous ne recommandons pas.
       
nom usuel
nom latin
famille
catégorie
coprin noir et blanc coprinus picaceus coprinacées coprin
       
noms communs
habitat
classe
Coprin noir et blanc, coprin pie hêtres homobasidiomycètes
     
Légende

comestibilité

toxique cru

toxique

parfois mortel

mortel
 
calendrier :
J F M A M J J A S O N D
M M M M M M M M M M M M
comestibilité >>>>
le chapeau : (4-6 x 5-8 cm) est d'abord en forme d'oeuf ou de rouleau, il s'étale, se sillonne et se retrousse au bord, mais il est mince, presque membraneux et se liquéfie presque totalement à la fin; sa couleur est crème bistré à bistre noirâtre à la fin du développe il est habillé d'un voile cohérent, presque membraneux, blanc ou paille, soyeux-fibrilleux, qui se rompt en larges plaques superficielles plus ou moins éraillées et lui donne alors l'aspect bigarré blanc et noir du plumage d'une pie, d'où le nom latin.
le pied : (10-20 x 0,8-1,5 cm) est extrêmement long, à base plus ou moins bulbeuse, blanc, méchuleux, puis nu.
la chair : dégage une odeur désagréable. Les lamelles sont d'abord blanches puis noircissent et se liquéfient.
les spores : (14-18 x 10-12.5 µm) noirâtres . Très opaques, elliptiques à pore germinatif évident. Grandes cystides réunissant les lames comme un pont; cellules marginales globuleuses ou cylindriques obtuses. Cuticule et revêtement filamenteux.
 
© 2012 - - avec la collaboration de Didier Michelot, chercheur au CNRS │ mentions légales │ contact