Atlas des champignons

Home / Atlas des champignons

amanite rougissante

amanite rougissante Image
On la rencontre communément sous feuillus et conifères sur tous types de terrain. Elle est facilement reconnaissable au rougissement que prend sa chair à la cassure. C’est un très bon comestible.
Ôter par épluchage la cuticulede son chapeau, qui lui donne une légère amertume. Ne pas le consommer cru.
Nom usuel : amanite rougissante
Nom latin : amanita rubescens
Famille : amanitacées
Catégorie : amanite
Noms communs : Amanite rougeâtre, amanite rougissante, amanite vineuse, oronge vineuse, golmelle, golmelle franche, glomotte, golmotte franche, missie, royal..
Habitat : feuillus et à aiguilles
Classe : homobasidiomycètes
Calendrier : Mai – Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre
Comestibilité : comestibilitécomestibilitécomestibilité
Le chapeau : (5-15 cm)est convexe puis étalé, sa cuticule se pèle aisément, et est très variable de couleur, depuis le blanc jusqu’au brun foncé en passant par le brun ochracé, le brun noirâtre etc.. Sa surface est recouverte de plaques écailleuses ou de petites verrues plus ou moins soyeuses, blanchâtres ou gris brunâtre pâle. La marge est non sillonnée sauf par vétusté.
Le pied : (6-22 x 1,5-3,5 cm) est blanc se teintant de brun pourpre vineux, surtout à la base ou dans les parties érodées. Il est légèrement bulbeux sans rebord et peu parfois montrer des débris du voile général. L’anneau est membraneux, ample, pendant, blanc, ou jaunâtre avec quelques peluches brunâtres du voile au bord.
La chair : est épaisse, tendre, blanche. Les parties dévorées par les limaces ou les insectes, ou exposées à l’air, prennent une teinte lie de vin plus ou moins foncée, surtout dans le bulbe. L’odeur est faible et peu typique. La saveur est fréquemment un peu âcre.
Les spores : (7,7-11 x 5,7-7,5 µm) sont blanches, amyloïdes et elliptiques.

amanite rougissante

amanite rougissante Image
On la rencontre communément sous feuillus et conifères sur tous types de terrain. Elle est facilement reconnaissable au rougissement que prend sa chair à la cassure. C’est un très bon comestible.
Ôter par épluchage la cuticulede son chapeau, qui lui donne une légère amertume. Ne pas le consommer cru.
Nom usuel : amanite rougissante
Nom latin : amanita rubescens
Famille : amanitacées
Catégorie : amanite
Noms communs : Amanite rougeâtre, amanite rougissante, amanite vineuse, oronge vineuse, golmelle, golmelle franche, glomotte, golmotte franche, missie, royal..
Habitat : feuillus et à aiguilles
Classe : homobasidiomycètes
Calendrier : Mai – Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre
Comestibilité : comestibilitécomestibilitécomestibilité
Le chapeau : (5-15 cm)est convexe puis étalé, sa cuticule se pèle aisément, et est très variable de couleur, depuis le blanc jusqu’au brun foncé en passant par le brun ochracé, le brun noirâtre etc.. Sa surface est recouverte de plaques écailleuses ou de petites verrues plus ou moins soyeuses, blanchâtres ou gris brunâtre pâle. La marge est non sillonnée sauf par vétusté.
Le pied : (6-22 x 1,5-3,5 cm) est blanc se teintant de brun pourpre vineux, surtout à la base ou dans les parties érodées. Il est légèrement bulbeux sans rebord et peu parfois montrer des débris du voile général. L’anneau est membraneux, ample, pendant, blanc, ou jaunâtre avec quelques peluches brunâtres du voile au bord.
La chair : est épaisse, tendre, blanche. Les parties dévorées par les limaces ou les insectes, ou exposées à l’air, prennent une teinte lie de vin plus ou moins foncée, surtout dans le bulbe. L’odeur est faible et peu typique. La saveur est fréquemment un peu âcre.
Les spores : (7,7-11 x 5,7-7,5 µm) sont blanches, amyloïdes et elliptiques.

L’Atlas des Champignons regroupe plus de 360 espèces différentes que vous pouvez retrouver à l’aide des boites déroulantes ci-dessous. Vous pouvez sélectionner une espèce par son nom vernaculaire (nom commun) ou par son nom latin. Dans tous les cas, il vaut mieux connaître le nom latin de l’espèce car en matière de nom commun, certaines espèces en ont plus d’une centaine selon les régions !

Si vous ne connaissez pas l’espèce que vous avez vue ou que vous venez de cueillir, cliquez sur le bouton « reconnaître » dans le menu animé du haut de cette page. Vous aurez accès à la clé de détermination où, selon les critères que vous aurez saisis, une ou plusieurs espèces vous seront proposées.