Atlas des champignons

Home / Atlas des champignons

morille vulgaire

morille vulgaire Image
Comme toutes les Morilles, cette espèce pousse qu’au printemps, de mars à mai, soit en lisières des forêts, sous les ormes et les frênes, soit dans les vergers, surtout sous les pommiers ou aux endroits où l’on a entassé des pommes. C’est un excellent comestible, très recherché. comme toutes les morilles, elle est toxique à l’état cru ou insuffisament cuite. La cuisson doit être suffisante pour en éliminer les toxines qui disparaissent aux environs de 70°C.
Il ne faut pas le consommer en trop grande quantité, car il peut parfois causer quelques malaises, d’ailleurs sans gravité.
Nom usuel :morille vulgaire
Nom latin :Morchella vulgaris
Famille :morchellacées
Catégorie :morille
Noms communs : Morille vulgaire, Morille comestible, Morille brune (ou blonde, si les sujets sont vieux et pâles), ambourigau, ambourigau da souca, ambourigau de li filagna, manigoule, mérigoule, mirgoule, morchelon, mourille, mourillo
Habitat : lisières forêt, ormes, frênes
Classe :ascomycétes
Calendrier :Mars – Avril – Mai
Comestibilité :comestibilitécomestibilitécomestibilité
Le chapeau : (5-15 cm) d’abord arrondi ou en oeuf, puis généralement oblong, en forme de cône et dans sa jeunesse possède des côtes aplaties, contigués, à arêtes planes longitudinales plus ou moins velues, sinueuses, qui séparent des alvéoles irrégulières. Puis le chapeau prend un aspect alvéolé un peu comme une éponge, et les côtes prennent une arête aiguë, sans orientation bien déterminée. Sa couleur est bistre ou noirâtre au début puis ochracé voire fauve ochracé souvent nuancé de gris, le bord des alvéoles étant toujours plus pâle.
Le pied : (2,5 cm) est soudé au pied directement sans sillon intermédiaire. Il est irrégulièrement cylindrique, souvent cabossé, plus ou moins épaissi à la base. Il est légèrement pruineux, sans être velu, ochracé ou ochracé roussâtre clair.
La chair : esr de la même couleur que le pied. Le chapeau est tout comme le pied sont creux. L’odeur est agréable, mais faible.
Les spores : (18-20 x 10-l2 µm) sont ocre roux, elliptiques et lisses.

morille vulgaire

morille vulgaire Image
Comme toutes les Morilles, cette espèce pousse qu’au printemps, de mars à mai, soit en lisières des forêts, sous les ormes et les frênes, soit dans les vergers, surtout sous les pommiers ou aux endroits où l’on a entassé des pommes. C’est un excellent comestible, très recherché. comme toutes les morilles, elle est toxique à l’état cru ou insuffisament cuite. La cuisson doit être suffisante pour en éliminer les toxines qui disparaissent aux environs de 70°C.
Il ne faut pas le consommer en trop grande quantité, car il peut parfois causer quelques malaises, d’ailleurs sans gravité.
Nom usuel :morille vulgaire
Nom latin :Morchella vulgaris
Famille :morchellacées
Catégorie :morille
Noms communs : Morille vulgaire, Morille comestible, Morille brune (ou blonde, si les sujets sont vieux et pâles), ambourigau, ambourigau da souca, ambourigau de li filagna, manigoule, mérigoule, mirgoule, morchelon, mourille, mourillo
Habitat : lisières forêt, ormes, frênes
Classe :ascomycétes
Calendrier :Mars – Avril – Mai
Comestibilité :comestibilitécomestibilitécomestibilité
Le chapeau : (5-15 cm) d’abord arrondi ou en oeuf, puis généralement oblong, en forme de cône et dans sa jeunesse possède des côtes aplaties, contigués, à arêtes planes longitudinales plus ou moins velues, sinueuses, qui séparent des alvéoles irrégulières. Puis le chapeau prend un aspect alvéolé un peu comme une éponge, et les côtes prennent une arête aiguë, sans orientation bien déterminée. Sa couleur est bistre ou noirâtre au début puis ochracé voire fauve ochracé souvent nuancé de gris, le bord des alvéoles étant toujours plus pâle.
Le pied : (2,5 cm) est soudé au pied directement sans sillon intermédiaire. Il est irrégulièrement cylindrique, souvent cabossé, plus ou moins épaissi à la base. Il est légèrement pruineux, sans être velu, ochracé ou ochracé roussâtre clair.
La chair : esr de la même couleur que le pied. Le chapeau est tout comme le pied sont creux. L’odeur est agréable, mais faible.
Les spores : (18-20 x 10-l2 µm) sont ocre roux, elliptiques et lisses.

L’Atlas des Champignons regroupe plus de 360 espèces différentes que vous pouvez retrouver à l’aide des boites déroulantes ci-dessous. Vous pouvez sélectionner une espèce par son nom vernaculaire (nom commun) ou par son nom latin. Dans tous les cas, il vaut mieux connaître le nom latin de l’espèce car en matière de nom commun, certaines espèces en ont plus d’une centaine selon les régions !

Si vous ne connaissez pas l’espèce que vous avez vue ou que vous venez de cueillir, cliquez sur le bouton « reconnaître » dans le menu animé du haut de cette page. Vous aurez accès à la clé de détermination où, selon les critères que vous aurez saisis, une ou plusieurs espèces vous seront proposées.