Cortinaire couleur de rocou

Home / Champignons mortels / Cortinaire couleur de rocou

Cortinaire couleur de rocou

cortinaire couleur de rocou Image
Champignon assez rare, heureusement, car il s’agit d’une espèce mortelle ! Il existe partout, ou il pousse en groupes plus ou moins importants, sous feuillus (hêtres, chênes, bouleaux, principalement), aussi bien en plaine qu’en montagne sur terrains acides ou siliceux de juillet à décembre. Le nom orellanus vient de la couleur du rocou, teinture tirée du rocouyer, arbuste d’Amazonie (Bixa Orellana).
Ce champignon mortel (voir article sur les syndromes redoutables de Didier Michelot à ce sujet) est d’autant plus dangereux que la période d’incubation est très variable (de 2 à 20 jours). Il s’agit du syndrome orellanien à incubation longue. Chez un adulte 3 a 10 chapeaux de ce champignon pourraient entrainer des lésions rénales irréversibles nécessitant une dialyse à vie voire une transplantation rénale
Nom usuel : cortinaire couleur de rocou
Nom latin : cortinarius orellanus
Famille : cortinariacées
Catégorie : cortinaire
Noms communs : Cortinaire couleur de roucou
Habitat : chênes bouleaux
Classe : homobasidiomycètes
Calendrier : Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre – Decembre
Comestibilité : comestibilité
Le chapeau : (2 -8 cm) , est campanulé au début, convexe et plus ou moins étalé ensuite, pourvu d’un mamelon central qui disparaît parfois à maturité. Sa cuticule est finement fibrilleuse, veloutée, rougeâtre orangé ou fauve. La marge est ondulée, mince et par temps sec, elle se fendille. Les lames sont larges, un peu épaisses, espacées et adnées vers le pied, de couleur jaune orangé à l’état jeune se teintant ensuite de fauve ou de brun ou rougeâtres, à reflets chatoyants pour devenir de couleur rouille avec l’âge. La sporée est de couleur rouille.
Le pied : (6-10 x 1-1,2 cm) est robuste, cylindrique, assez élancé, courbé, mais atténué à la base sans anneau ni volve. Il est de couleur jaune souci mêlé de rougeâtre, un peu plus clair sous le chapeau. Des fibrilles plus sombres recouvrent sa surface qui comporte des restes de cortine qui s’estompent rapidement.
La chair : est mince au bord, ferme, de couleur fauve puis rouille sous la cuticule. Elle a une légère odeur de rave ou de pomme de terre crue. Sa saveur est douce ou acidulée.
Les spores : (10-11,5 x 6-6,5 µm) sont brun rouillé finement verruqueuses. La cuticule est filamenteuse