Lépiote brun incarnat

Home / Champignons mortels / Lépiote brun incarnat

Lépiote brun incarnat

lépiote brun incarnat Image
Mortelle mais heureusement assez rare, mais pouvant être localement abondante, cette espèce pousse de juillet à décembre sur sols riches, dans les pelouses, jardins, aux endroits fumés (hippodromes) ou riches en humus, sur terre mêlée de paille, en lisière de bois, sur les dunes boisées. Cette espèce est toxique et mortelle et elle déclenche un symdrome du type phalloïdien. Il vaut mieux s’abstenir de consommer de petites lépiotes qui sont presque toutes toxiques voire mortelles.
Nom usuel :lépiote brun incarnat
Nom latin :lepiota brunneo-incarnata
Famille :agaricacées
Catégorie :lépiote
Noms communs :Lépiote mamelonnée
Habitat :pelouses prés
Classe :homobasidiomycètes
Calendrier :Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre – Decembre
Comestibilité :comestibilité
Le chapeau :(2,5 à 6 cm) est charnu, convexe au début, puis vite étalé, subglobuleux à l’état jeune, avec, au centre une petite calotte plus foncée. Il présente sur un fond blanchâtre une multitude de mèches brun-roussâtre avec des nuances légèrement rosées.
Les lamelles sont blanches, libres, espacées, ventrues puis ocre jaunâtre clair. Leur arête est souvent teintée de rouille à maturité.
Le pied :(2-3,5 x 0,5-0,8 cm) est cylindrique, assez épais, court, légèrement renflé à la base. Il semble séparé en deux : blanchâtre, lavé de rosé dans la partie supérieure et orné de sortes de bracelets composés de fines peluches brunes formant des guirlandes avec entre ces deux parties, un anneau fragile, non coulissant, en forme de bourrelet collé, bien visible souvent oblique mais parfois totalement absent.
La chair :est blanche à reflets roses et son odeur est légèrement fruitée.
Les spores :sont blanches.