Atlas des champignons

Home / Atlas des champignons

amanite phalloïde

amanite phalloïde Image
Mortelle L’amanite phalloïde est très répandue dans toutes les régions, et apparaît de juillet à décembre sous toutes sortes d’arbres différents résineux, feuillus. Elle est extrêmement vénéneuse car elle contient une dizaine de toxines, dont certaines, les anatoxines, détruisent les cellules du foie. Elle est d’autant plus dangereuse que les premiers malaises ne se manifestent que 48 heures après l’ingestion. Un seul petit carpophore contient une dose mortelle de poison !!.
Nom usuel : amanite phalloïde
Nom latin : amanita phalloïdes
Famille : amanitacées
Catégorie : amanite
Noms communs : Amanite phalloïde, agaric bulbeux, oronge ciguë, oronge ciguë verte, lera verda picotada
Habitat : feuillus et à aiguilles
Classe : homobasidiomycètes
Calendrier : Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre – Decembre
Comestibilité : comestibilité
Le chapeau : (3 à 15 cm) est typiquement vert, vert olive, verdâtre, jaune olive, brunâtre ou blanc, convexe et charnu. Quand il est bien typique, on peut y voir des fibrilles brunes incrustées dans le chapeau, où on peut voir également des lambeaux blanchâtres du voile général. Les lamelles : elles sont assez serrées, blanches, avec un léger reflet verdâtre. La sporée est blanche.
Le pied : (5-11 x 0,8-2 cm) est en général teinté de jaune verdâtre, élancé, tigré de fibrilles verdâtres au-dessous d’un anneau membraneux, strié pendant, en général persistant, mais il peut s’apprimer sur le pied qu’entoure à sa base une volve blanche, ample, détachée, demi-libre, lobée ou entière, évasée en haut
La chair : est épaisse, blanche, et dégage une odeur subtile de rose fanée, qui devient nauséeuse sur les spécimens âgés.
Les spores : (8-11 x 7-9 µm) amyloïdes, blanches et courtement elliptiques mais pas complètement rondes.

amanite phalloïde

amanite phalloïde Image
Mortelle L’amanite phalloïde est très répandue dans toutes les régions, et apparaît de juillet à décembre sous toutes sortes d’arbres différents résineux, feuillus. Elle est extrêmement vénéneuse car elle contient une dizaine de toxines, dont certaines, les anatoxines, détruisent les cellules du foie. Elle est d’autant plus dangereuse que les premiers malaises ne se manifestent que 48 heures après l’ingestion. Un seul petit carpophore contient une dose mortelle de poison !!.
Nom usuel : amanite phalloïde
Nom latin : amanita phalloïdes
Famille : amanitacées
Catégorie : amanite
Noms communs : Amanite phalloïde, agaric bulbeux, oronge ciguë, oronge ciguë verte, lera verda picotada
Habitat : feuillus et à aiguilles
Classe : homobasidiomycètes
Calendrier : Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre – Decembre
Comestibilité : comestibilité
Le chapeau : (3 à 15 cm) est typiquement vert, vert olive, verdâtre, jaune olive, brunâtre ou blanc, convexe et charnu. Quand il est bien typique, on peut y voir des fibrilles brunes incrustées dans le chapeau, où on peut voir également des lambeaux blanchâtres du voile général. Les lamelles : elles sont assez serrées, blanches, avec un léger reflet verdâtre. La sporée est blanche.
Le pied : (5-11 x 0,8-2 cm) est en général teinté de jaune verdâtre, élancé, tigré de fibrilles verdâtres au-dessous d’un anneau membraneux, strié pendant, en général persistant, mais il peut s’apprimer sur le pied qu’entoure à sa base une volve blanche, ample, détachée, demi-libre, lobée ou entière, évasée en haut
La chair : est épaisse, blanche, et dégage une odeur subtile de rose fanée, qui devient nauséeuse sur les spécimens âgés.
Les spores : (8-11 x 7-9 µm) amyloïdes, blanches et courtement elliptiques mais pas complètement rondes.

L’Atlas des Champignons regroupe plus de 360 espèces différentes que vous pouvez retrouver à l’aide des boites déroulantes ci-dessous. Vous pouvez sélectionner une espèce par son nom vernaculaire (nom commun) ou par son nom latin. Dans tous les cas, il vaut mieux connaître le nom latin de l’espèce car en matière de nom commun, certaines espèces en ont plus d’une centaine selon les régions !

Si vous ne connaissez pas l’espèce que vous avez vue ou que vous venez de cueillir, cliquez sur le bouton « reconnaître » dans le menu animé du haut de cette page. Vous aurez accès à la clé de détermination où, selon les critères que vous aurez saisis, une ou plusieurs espèces vous seront proposées.