Atlas des champignons

Home / Atlas des champignons

bolet de satan

bolet de satan Image
Toxique on le rencontre sous les feuillus dans les bois clairs, le long des lisières et en terrain calcaire de juillet à octobre. Il est souvent confondu avec de nombreuses espèces bleuissantes telles que le Bolet blafard et le Bolet à pied rouge. Même après une cuisson prolongée, nous déconseillons la consommation de ce champignon par crainte d’intoxication. A l’état cru, ce champignon est extrêmement toxique. Un morceau de la taille de la moitié d’un bâton de réglisse suffit à rendre malade pendant plusieurs jours. La toxine responsable a été isolée et identifiée récemment, c’est une protéine, la bolesatine
Nom usuel :bolet de satan
Nom latin :boletus satanas
Famille :bolétacées
Catégorie :bolet
Noms communs : Bolet santan, satan.
Habitat : feuillus
Classe :hétérobasidiomycètes
Calendrier :Juillet – Aout – Septembre – Octobre
Comestibilité :comestibilité
Le chapeau : (6-30 cm) est tout d’abord sphérique puis hémisphérique à convexe, globuleux, compact et très charnu. Il possède une marge très enroulée et onduleuse au début. Elle se redresse ensuite en conservant une certaine irrégularité. Sa cuticule, très caractéristique d’aspect livide est de teinte blanchâtre, cendrée, ou gris-verdâtre se salit ensuite de brunâtre olivacé et devient glabre. Les tubes sont libres et arrondis aux abords du pied, Les pores, d’abord jaunes, puis très vite teintés de rouge, sont petits et bleuissent au toucher.
Le pied : (4-15 x 3-10 cm) est trapu, globuleux-obèse, et s’allonge un peu en fin de croissance, quand le chapeau s’étale. Il est jaune au sommet, rouge au milieu, brunâtre ou jaunâtre à la base bleuissant légèrement au toucher; il s’orne d’un très beau réseau de fines veines rouges ou roses.
La chair : est épaisse et dure à l’état jeune. Elle devient molle en vieillissant. Elle est blanche ou jaunâtre localement principalement au dessus des tubes et vers le haut du pied. Les parties lésées bleuissent faiblement. L’odeur est faible mais peut devenir repoussante sur les vieux spécimens, la saveur est douce.
Les spores : (11,5-14,5 x 5-6 µm) sont brun olivâtre, les cystides en forme de bouteille. La cuticule est filamenteuse.

bolet de satan

bolet de satan Image
Toxique on le rencontre sous les feuillus dans les bois clairs, le long des lisières et en terrain calcaire de juillet à octobre. Il est souvent confondu avec de nombreuses espèces bleuissantes telles que le Bolet blafard et le Bolet à pied rouge. Même après une cuisson prolongée, nous déconseillons la consommation de ce champignon par crainte d’intoxication. A l’état cru, ce champignon est extrêmement toxique. Un morceau de la taille de la moitié d’un bâton de réglisse suffit à rendre malade pendant plusieurs jours. La toxine responsable a été isolée et identifiée récemment, c’est une protéine, la bolesatine
Nom usuel :bolet de satan
Nom latin :boletus satanas
Famille :bolétacées
Catégorie :bolet
Noms communs : Bolet santan, satan.
Habitat : feuillus
Classe :hétérobasidiomycètes
Calendrier :Juillet – Aout – Septembre – Octobre
Comestibilité :comestibilité
Le chapeau : (6-30 cm) est tout d’abord sphérique puis hémisphérique à convexe, globuleux, compact et très charnu. Il possède une marge très enroulée et onduleuse au début. Elle se redresse ensuite en conservant une certaine irrégularité. Sa cuticule, très caractéristique d’aspect livide est de teinte blanchâtre, cendrée, ou gris-verdâtre se salit ensuite de brunâtre olivacé et devient glabre. Les tubes sont libres et arrondis aux abords du pied, Les pores, d’abord jaunes, puis très vite teintés de rouge, sont petits et bleuissent au toucher.
Le pied : (4-15 x 3-10 cm) est trapu, globuleux-obèse, et s’allonge un peu en fin de croissance, quand le chapeau s’étale. Il est jaune au sommet, rouge au milieu, brunâtre ou jaunâtre à la base bleuissant légèrement au toucher; il s’orne d’un très beau réseau de fines veines rouges ou roses.
La chair : est épaisse et dure à l’état jeune. Elle devient molle en vieillissant. Elle est blanche ou jaunâtre localement principalement au dessus des tubes et vers le haut du pied. Les parties lésées bleuissent faiblement. L’odeur est faible mais peut devenir repoussante sur les vieux spécimens, la saveur est douce.
Les spores : (11,5-14,5 x 5-6 µm) sont brun olivâtre, les cystides en forme de bouteille. La cuticule est filamenteuse.

L’Atlas des Champignons regroupe plus de 360 espèces différentes que vous pouvez retrouver à l’aide des boites déroulantes ci-dessous. Vous pouvez sélectionner une espèce par son nom vernaculaire (nom commun) ou par son nom latin. Dans tous les cas, il vaut mieux connaître le nom latin de l’espèce car en matière de nom commun, certaines espèces en ont plus d’une centaine selon les régions !

Si vous ne connaissez pas l’espèce que vous avez vue ou que vous venez de cueillir, cliquez sur le bouton « reconnaître » dans le menu animé du haut de cette page. Vous aurez accès à la clé de détermination où, selon les critères que vous aurez saisis, une ou plusieurs espèces vous seront proposées.