Atlas des champignons

Home / Atlas des champignons

amadouvier

amadouvier Image
L’amadouvier est très répandu toute l’année. Il parasite divers arbres feuillus mais surtout ceux qui atteignent une taille importante comme les chênes, hêtres, peupliers, saules, cerisiers, frênes, aunes, bouleaux, noyers, châtaignier, marronnier et il reste sur son hôte tant qu’il ne l’a pas tué et digéré. Il végète dès le début de l’été et pendant toute la belle saison. Il produit une pourriture de couleur blanchâtre qui réduit le bois en lamelles ou filaments. Ce champignon est immangeable car sa chair est dure comme du liège.
Nom usuel : amadouvier
Nom latin : ungulina fomentaria
Famille : polyporacées
Catégorie : amadouvier
Noms communs : Polypore, unguline allume-feu, amadouvier
Habitat : arbres feuillus
Classe : homobasidiomycètes
Calendrier : Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre
Comestibilité : comestibilité
Le chapeau : (10-40 cm) sur une épaisseur de 10-20 cm a la forme caractéristique du sabot de cheval, bossu en arrière, il ne possède pas de pied, et est fixé par le côté sur les troncs d’arbre. Sa taille peut atteindre 50 cm de diamètre sur de vieux exemplaires. Sa face supérieure d’abord blanchâtre ou gris pâle (il reste de cette couleur dans la variété inzengae parasitant surtout les peupliers),devient rapidement teinté de noisette, de brunâtre ochracé ou de fauve pâle et comporte d’étroites zones concentriques de couleur brun ocre. Sa face inférieure légèrement creusée, est grise au début, puis nettement colorée de brun fauvâtre.
Le pied : Les pores (0.2-0,3 mm) sont fins arrondis, très pruineux sur le frais, gris clair, noisette clair ou brunâtres et au toucher ils se rayent de marron foncé.
La chair : est compacte et dure comme du bois, avec la consistance du liège, nettement colorée de brun fauvâtre. Elle a une odeur de fruit. Les tubes sont longs, et une couche de 1-6 cm se formant tous les ans , ils deviennent rapidement stratifiés. Les pores (0.2-0,3 mm) sont fins arrondis, très pruineux sur le frais, gris clair, noisette clair ou brunâtres et au toucher ils se rayent de marron foncé.
Les spores : (14-24 x 5-8 µm) sont blanches, oblongues et un peu atténuées aux deux bouts.
Les mèches de briquets étaient autrefois fabriqués à partir d’amadou qu’on découpait en lanières, qu’on écrasait avec un maillet et qu’on faisait bouillir avec du salpêtre. L’amadouvier avait aussi des propriétés hémostatiques, on en faisait des pansements que les chirurgiens utilisaient.

amadouvier

amadouvier Image
L’amadouvier est très répandu toute l’année. Il parasite divers arbres feuillus mais surtout ceux qui atteignent une taille importante comme les chênes, hêtres, peupliers, saules, cerisiers, frênes, aunes, bouleaux, noyers, châtaignier, marronnier et il reste sur son hôte tant qu’il ne l’a pas tué et digéré. Il végète dès le début de l’été et pendant toute la belle saison. Il produit une pourriture de couleur blanchâtre qui réduit le bois en lamelles ou filaments. Ce champignon est immangeable car sa chair est dure comme du liège.
Nom usuel : amadouvier
Nom latin : ungulina fomentaria
Famille : polyporacées
Catégorie : amadouvier
Noms communs : Polypore, unguline allume-feu, amadouvier
Habitat : arbres feuillus
Classe : homobasidiomycètes
Calendrier : Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre
Comestibilité : comestibilité
Le chapeau : (10-40 cm) sur une épaisseur de 10-20 cm a la forme caractéristique du sabot de cheval, bossu en arrière, il ne possède pas de pied, et est fixé par le côté sur les troncs d’arbre. Sa taille peut atteindre 50 cm de diamètre sur de vieux exemplaires. Sa face supérieure d’abord blanchâtre ou gris pâle (il reste de cette couleur dans la variété inzengae parasitant surtout les peupliers),devient rapidement teinté de noisette, de brunâtre ochracé ou de fauve pâle et comporte d’étroites zones concentriques de couleur brun ocre. Sa face inférieure légèrement creusée, est grise au début, puis nettement colorée de brun fauvâtre.
Le pied : Les pores (0.2-0,3 mm) sont fins arrondis, très pruineux sur le frais, gris clair, noisette clair ou brunâtres et au toucher ils se rayent de marron foncé.
La chair : est compacte et dure comme du bois, avec la consistance du liège, nettement colorée de brun fauvâtre. Elle a une odeur de fruit. Les tubes sont longs, et une couche de 1-6 cm se formant tous les ans , ils deviennent rapidement stratifiés. Les pores (0.2-0,3 mm) sont fins arrondis, très pruineux sur le frais, gris clair, noisette clair ou brunâtres et au toucher ils se rayent de marron foncé.
Les spores : (14-24 x 5-8 µm) sont blanches, oblongues et un peu atténuées aux deux bouts.
Les mèches de briquets étaient autrefois fabriqués à partir d’amadou qu’on découpait en lanières, qu’on écrasait avec un maillet et qu’on faisait bouillir avec du salpêtre. L’amadouvier avait aussi des propriétés hémostatiques, on en faisait des pansements que les chirurgiens utilisaient.

L’Atlas des Champignons regroupe plus de 360 espèces différentes que vous pouvez retrouver à l’aide des boites déroulantes ci-dessous. Vous pouvez sélectionner une espèce par son nom vernaculaire (nom commun) ou par son nom latin. Dans tous les cas, il vaut mieux connaître le nom latin de l’espèce car en matière de nom commun, certaines espèces en ont plus d’une centaine selon les régions !

Si vous ne connaissez pas l’espèce que vous avez vue ou que vous venez de cueillir, cliquez sur le bouton « reconnaître » dans le menu animé du haut de cette page. Vous aurez accès à la clé de détermination où, selon les critères que vous aurez saisis, une ou plusieurs espèces vous seront proposées.