Atlas des champignons

Home / Atlas des champignons

armilaire de miel

armilaire de miel Image
Il est commun et se trouve de juin à décembre. Il pousse sous forme de touffes assez denses sur les arbres (souches ou arbres vivants, feuillus et conifères), ou sur les racines enfouies. Le mycélium se soude en cordons noirâtres qui courent sous l’écorce des arbres et qui produisent des lueurs visibles la nuit (bioluminescence). Ce champignon est une véritable nuisance, un parasite, pour les arbres blesses. Des composés biologiquement actifs (anticancéreux, antibiotiques) ont été identifiés dans cette espèce. Bien que comestible, ce champignon a causé des intoxications inexpliquées.Il vaut mieux s’abstenir de le consommer.
Nom usuel : armilaire de miel
Nom latin : armilaria mellea
Famille : tricholomatacées
Catégorie : armilaire
Noms communs : Armillaire couleur de miel, armilaire, bolet d’aulivié, buon, bolet d’amourié, bolet de saure, cassenada, grande souchette, perpignan, piboulado, pivoulade, sacizenado, sausenado, soquarelle, souquarelle, tête de meduse
Habitat : feuillus et à aiguilles
Classe : homobasidiomycètes
Calendrier : Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre – Decembre
Comestibilité : comestibilité
Le chapeau : (2-15 cm), est assez charnu, globuleux puis convexe, mais plutôt mince, enfin étalé, souvent avec un mamelon central, à marge d’abord incurvée, mince et plus ou moins striée par transparence à la fin d’abord brun ensuite couleur de miel, allant du jaune au brunâtre. Sommet écailleux-fibrilleux preque uniformément quand il est jeune, puis les écailles disparaissent ou deviennent éparses.
Les lamelles : elles sont plus ou moins serrés, minces, adnées, décurrentes, blanches ou salies de roux avec l’âge.
Le pied : (5-20 x 1-2,7 cm) est long, très fibreux, assez coriace. Il est clair et strié en haut, jaune ou brunâtre pour le reste, excepté à la base où il tire fréquemment vers le noir. L’ anneau ou armille se trouve en haut, ample, bordé d’un rebord incurvé brunissant, strié au dessus, à flocons bruns ou jaunes en dessous, souvent bordé de jaune.
La chair : est mince; ferme, blanche,roussie ou brun localement, d’odeur forte un peu nauséeuse. Sa saveur est souvent amère.
Les spores : (7-11,2 x 5,5-7 µm). Elles sont blanches mais non amyloïdes, elliptiques et obtues. Les cellules marginales sont en forme de bouteille ou de massue.

armilaire de miel

armilaire de miel Image
Il est commun et se trouve de juin à décembre. Il pousse sous forme de touffes assez denses sur les arbres (souches ou arbres vivants, feuillus et conifères), ou sur les racines enfouies. Le mycélium se soude en cordons noirâtres qui courent sous l’écorce des arbres et qui produisent des lueurs visibles la nuit (bioluminescence). Ce champignon est une véritable nuisance, un parasite, pour les arbres blesses. Des composés biologiquement actifs (anticancéreux, antibiotiques) ont été identifiés dans cette espèce. Bien que comestible, ce champignon a causé des intoxications inexpliquées.Il vaut mieux s’abstenir de le consommer.
Nom usuel : armilaire de miel
Nom latin : armilaria mellea
Famille : tricholomatacées
Catégorie : armilaire
Noms communs : Armillaire couleur de miel, armilaire, bolet d’aulivié, buon, bolet d’amourié, bolet de saure, cassenada, grande souchette, perpignan, piboulado, pivoulade, sacizenado, sausenado, soquarelle, souquarelle, tête de meduse
Habitat : feuillus et à aiguilles
Classe : homobasidiomycètes
Calendrier : Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre – Decembre
Comestibilité : comestibilité
Le chapeau : (2-15 cm), est assez charnu, globuleux puis convexe, mais plutôt mince, enfin étalé, souvent avec un mamelon central, à marge d’abord incurvée, mince et plus ou moins striée par transparence à la fin d’abord brun ensuite couleur de miel, allant du jaune au brunâtre. Sommet écailleux-fibrilleux preque uniformément quand il est jeune, puis les écailles disparaissent ou deviennent éparses.
Les lamelles : elles sont plus ou moins serrés, minces, adnées, décurrentes, blanches ou salies de roux avec l’âge.
Le pied : (5-20 x 1-2,7 cm) est long, très fibreux, assez coriace. Il est clair et strié en haut, jaune ou brunâtre pour le reste, excepté à la base où il tire fréquemment vers le noir. L’ anneau ou armille se trouve en haut, ample, bordé d’un rebord incurvé brunissant, strié au dessus, à flocons bruns ou jaunes en dessous, souvent bordé de jaune.
La chair : est mince; ferme, blanche,roussie ou brun localement, d’odeur forte un peu nauséeuse. Sa saveur est souvent amère.
Les spores : (7-11,2 x 5,5-7 µm). Elles sont blanches mais non amyloïdes, elliptiques et obtues. Les cellules marginales sont en forme de bouteille ou de massue.

L’Atlas des Champignons regroupe plus de 360 espèces différentes que vous pouvez retrouver à l’aide des boites déroulantes ci-dessous. Vous pouvez sélectionner une espèce par son nom vernaculaire (nom commun) ou par son nom latin. Dans tous les cas, il vaut mieux connaître le nom latin de l’espèce car en matière de nom commun, certaines espèces en ont plus d’une centaine selon les régions !

Si vous ne connaissez pas l’espèce que vous avez vue ou que vous venez de cueillir, cliquez sur le bouton « reconnaître » dans le menu animé du haut de cette page. Vous aurez accès à la clé de détermination où, selon les critères que vous aurez saisis, une ou plusieurs espèces vous seront proposées.