Atlas des champignons

Home / Atlas des champignons

agrocybe du peuplier

agrocybe du peuplier Image
Il pousse en touffes d’avril à novembre sur des souches d’arbres ou sur des racines (saule, peuplier, orme et divers feuillus), en milieu humide (trous d’eau, bord des rivières ). C’est un excellent champignon à la chair ferme et parfumée. Cette espèce est cultivée depuis l’époque gréco-romaine.
Nom usuel :agrocybe du peuplier
Nom latin :agrocybe aegerita
Famille :bolbitiacées
Catégorie :agrocybe
Noms communs : Agrocybe du peuplier, aloumère, aubadero, bolet de salzé, champignon du saule, oulouméro, piboulado, pivoulade, sauzenado, sahuquère, sahuquero .Agrocybe cylindracea
Habitat : saules peupliers ormes
Classe :homobasidiomycètes
Calendrier :Avril – Mai – Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre
Comestibilité :comestibilitécomestibilitécomestibilitécomestibilité
Le chapeau : (3-15 cm), globuleux puis par la suite, hémisphérique et enfin étalé voire même déprimé sur la fin. Sur les jeunes spécimens, il a la couleur d’un marron d’inde. Sa surface est lisse et soyeuse, ridulée, de couleur ocre avec le centre plus foncé au début. Il pâlit et se crevasse en vieillissant. La marge est enroulée puis déployée et ondulée. Le dessous du chapeau comporte des lames adnées, serrées, décurrentes (par une dent) blanchâtres gris fauve ensuite, avec l’arête un peu plus claire .
Le pied : (3-15 x 0,3-1,5 cm) est long, cylindrique, atténué à la base, de couleur blanc soyeux, marqué de fibrilles brunes. il comporte un anneau blanc, charnu et large, haut perché, persistant.
La chair : elle est plus ou moins épaisse, dure, ferme ou fragile, chez les jeunes sujets, blanche. Son odeur tient de la rave et du raifort. Goût agréable..
Les spores : (8-11 x 4,5-5,7 µm) elliptiques à petit pore germinatif. les cystides faciales dispersées différenciant peu à peu une tête arrondie ou un col obtus. On peut la cultiver sur des rondelles de bois de peuplier (épaisseur 5 cm) ensemencées avec des lames d’un spécimen frais qu’on enfouit au ras du sol sous une faible couche de terreau. Les résultats ne sont pas toujours à la hauteur des ambitions des « cultivateurs ».

agrocybe du peuplier

agrocybe du peuplier Image
Il pousse en touffes d’avril à novembre sur des souches d’arbres ou sur des racines (saule, peuplier, orme et divers feuillus), en milieu humide (trous d’eau, bord des rivières ). C’est un excellent champignon à la chair ferme et parfumée. Cette espèce est cultivée depuis l’époque gréco-romaine.
Nom usuel :agrocybe du peuplier
Nom latin :agrocybe aegerita
Famille :bolbitiacées
Catégorie :agrocybe
Noms communs : Agrocybe du peuplier, aloumère, aubadero, bolet de salzé, champignon du saule, oulouméro, piboulado, pivoulade, sauzenado, sahuquère, sahuquero .Agrocybe cylindracea
Habitat : saules peupliers ormes
Classe :homobasidiomycètes
Calendrier :Avril – Mai – Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre
Comestibilité :comestibilitécomestibilitécomestibilitécomestibilité
Le chapeau : (3-15 cm), globuleux puis par la suite, hémisphérique et enfin étalé voire même déprimé sur la fin. Sur les jeunes spécimens, il a la couleur d’un marron d’inde. Sa surface est lisse et soyeuse, ridulée, de couleur ocre avec le centre plus foncé au début. Il pâlit et se crevasse en vieillissant. La marge est enroulée puis déployée et ondulée. Le dessous du chapeau comporte des lames adnées, serrées, décurrentes (par une dent) blanchâtres gris fauve ensuite, avec l’arête un peu plus claire .
Le pied : (3-15 x 0,3-1,5 cm) est long, cylindrique, atténué à la base, de couleur blanc soyeux, marqué de fibrilles brunes. il comporte un anneau blanc, charnu et large, haut perché, persistant.
La chair : elle est plus ou moins épaisse, dure, ferme ou fragile, chez les jeunes sujets, blanche. Son odeur tient de la rave et du raifort. Goût agréable..
Les spores : (8-11 x 4,5-5,7 µm) elliptiques à petit pore germinatif. les cystides faciales dispersées différenciant peu à peu une tête arrondie ou un col obtus. On peut la cultiver sur des rondelles de bois de peuplier (épaisseur 5 cm) ensemencées avec des lames d’un spécimen frais qu’on enfouit au ras du sol sous une faible couche de terreau. Les résultats ne sont pas toujours à la hauteur des ambitions des « cultivateurs ».

L’Atlas des Champignons regroupe plus de 360 espèces différentes que vous pouvez retrouver à l’aide des boites déroulantes ci-dessous. Vous pouvez sélectionner une espèce par son nom vernaculaire (nom commun) ou par son nom latin. Dans tous les cas, il vaut mieux connaître le nom latin de l’espèce car en matière de nom commun, certaines espèces en ont plus d’une centaine selon les régions !

Si vous ne connaissez pas l’espèce que vous avez vue ou que vous venez de cueillir, cliquez sur le bouton « reconnaître » dans le menu animé du haut de cette page. Vous aurez accès à la clé de détermination où, selon les critères que vous aurez saisis, une ou plusieurs espèces vous seront proposées.