Atlas des champignons

Home / Atlas des champignons

agrocybe precoce

agrocybe precoce Image
Elle apparaît de la mi-mai à la mi juillet , comme l’Inocybe de Patouillard (toxique). On la trouve dans les prairies et les pelouses, le long des chemins, dans les les bois clairs et les coupes. Cette espèce n’est pas vénéneuse, mais de qualité très médiocre . Une espèce voisine, beaucoup plus rare, Agrocybe dura, a été jugée toxique sans preuves convaincantes.
Nom usuel : agrocybe precoce
Nom latin : agrocybe praecox
Famille : bolbitiacées
Catégorie : agrocybe
Noms communs : Agrocybe précoce
Habitat : prairies et pelouses
Classe : homobasidiomycètes
Calendrier : Mai – Juin – Juillet
Comestibilité : comestibilité
Le chapeau : (2-6,5 cm) est plus ou moins fragile, bombé, puis aplani; à cause de son épaisseur, il n’est pas visiblement strié par transparence malgré son hygrophanéité; il est miel brunâtre, ochracé grisâtre assez soutenu à l’état jeune, et brun ochracé par l’humidité , mais il s’éclaircit beaucoup sur les bords et passe au crème, le milieu restant souvent plus coloré; sa surface est brillante et lisse , devenant mate et légèrement ridée au sec. Les lamelles sont pâles, serrées, adnées, puis brun grisâtre, brun clair ou brunes, avec l’arête plus claire.
Le pied : (3,5-11 x 0,3-1,2 cm) est de taille variable selon les spécimens. Sa base est parfois bulbeuse – avec un bulbe à rebord net – parfois, elle est seulement épaissie; il est de couleur blanche ou pâle, mais se tache de brunâtre inférieurement. L’anneau est une membrane mince, fragile, qui remonte jusqu’en haut du pied, ensuite il s’apprime, s’affaisse et devient brun par le dépôt des spores.
La chair : est plus ou moins mince au bord, épaisse au milieu, ochracé, puis blanchâtre; elle sent nettement la farine et le cacao; le goût est très désagréable, et même amer dans certains cas.
Les spores : (8.2-10.7 x 5-6.2 µm) sont de couleur brun bistre très sombre, sans teintes de rouille , elliptiques avec un pore germinatif. Cystides faciales tantôt en forme de poire renversée, tantôt en forme de bouteille à cellules marginales en massue ou en ballon, pour la plupart. Cuticule à éléments dressés en palissade.

agrocybe precoce

agrocybe precoce Image
Elle apparaît de la mi-mai à la mi juillet , comme l’Inocybe de Patouillard (toxique). On la trouve dans les prairies et les pelouses, le long des chemins, dans les les bois clairs et les coupes. Cette espèce n’est pas vénéneuse, mais de qualité très médiocre . Une espèce voisine, beaucoup plus rare, Agrocybe dura, a été jugée toxique sans preuves convaincantes.
Nom usuel : agrocybe precoce
Nom latin : agrocybe praecox
Famille : bolbitiacées
Catégorie : agrocybe
Noms communs : Agrocybe précoce
Habitat : prairies et pelouses
Classe : homobasidiomycètes
Calendrier : Mai – Juin – Juillet
Comestibilité : comestibilité
Le chapeau : (2-6,5 cm) est plus ou moins fragile, bombé, puis aplani; à cause de son épaisseur, il n’est pas visiblement strié par transparence malgré son hygrophanéité; il est miel brunâtre, ochracé grisâtre assez soutenu à l’état jeune, et brun ochracé par l’humidité , mais il s’éclaircit beaucoup sur les bords et passe au crème, le milieu restant souvent plus coloré; sa surface est brillante et lisse , devenant mate et légèrement ridée au sec. Les lamelles sont pâles, serrées, adnées, puis brun grisâtre, brun clair ou brunes, avec l’arête plus claire.
Le pied : (3,5-11 x 0,3-1,2 cm) est de taille variable selon les spécimens. Sa base est parfois bulbeuse – avec un bulbe à rebord net – parfois, elle est seulement épaissie; il est de couleur blanche ou pâle, mais se tache de brunâtre inférieurement. L’anneau est une membrane mince, fragile, qui remonte jusqu’en haut du pied, ensuite il s’apprime, s’affaisse et devient brun par le dépôt des spores.
La chair : est plus ou moins mince au bord, épaisse au milieu, ochracé, puis blanchâtre; elle sent nettement la farine et le cacao; le goût est très désagréable, et même amer dans certains cas.
Les spores : (8.2-10.7 x 5-6.2 µm) sont de couleur brun bistre très sombre, sans teintes de rouille , elliptiques avec un pore germinatif. Cystides faciales tantôt en forme de poire renversée, tantôt en forme de bouteille à cellules marginales en massue ou en ballon, pour la plupart. Cuticule à éléments dressés en palissade.

L’Atlas des Champignons regroupe plus de 360 espèces différentes que vous pouvez retrouver à l’aide des boites déroulantes ci-dessous. Vous pouvez sélectionner une espèce par son nom vernaculaire (nom commun) ou par son nom latin. Dans tous les cas, il vaut mieux connaître le nom latin de l’espèce car en matière de nom commun, certaines espèces en ont plus d’une centaine selon les régions !

Si vous ne connaissez pas l’espèce que vous avez vue ou que vous venez de cueillir, cliquez sur le bouton « reconnaître » dans le menu animé du haut de cette page. Vous aurez accès à la clé de détermination où, selon les critères que vous aurez saisis, une ou plusieurs espèces vous seront proposées.