Atlas des champignons

Home / Atlas des champignons

bolet à beau pied

bolet à beau pied Image
Ce Bolet pousse dans les forêts de conifères et de feuillus (châtaigniers, chênes, épicéas, hêtres, etc.) de juin à octobre, sur sol siliceux. Il est beaucoup moins abondant en plaine et dans les communautés végétales de montagne. Ce Bolet est immangeable en raison de son amertume, qui s’accentue à la cuisson.
Nom usuel :bolet à beau pied
Nom latin :boletus calopus
Famille :bolétacées
Catégorie :bolet
Noms communs : Bolet à beau pied
Habitat : chênes châtaigniers hêtres
Classe :hétérobasidiomycètes
Calendrier :Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre
Comestibilité :comestibilité
Le chapeau : (6-16 cm ) est assez épais et charnu, hémisphérique, puis convexe a aplati, tomenteux jeune, brun pâle à brun olivâtre,avec une teinte souvent gris olivacé. la cuticule est sèche, jamais visqueuse et finement veloutée.
Le pied : (5-13 x 1-4 cm ) est soit court et très bulbeux ou ventru au stade juvénile, soit plus long et cylindrique à maturité; il est jaune en haut, mais d’un rouge légèrement carmin sur presque toute sa hauteur. Il comporte un réseau de petites veines blanches sur les parties jaunes, et rose rougeâtre sur les parties rouges; Chez les vieux spécimens, il brunit en bas et se tache de bleu au toucher.
La chair : est épaisse, dure à l’état jeune, molle chez les vieux sujets, blanchâtre ou jaune pâle, teintée de brunâtre ou même de pourpre à la base, et bleuit à la cassure. L’odeur est acide, la saveur devient de plus en plus amère. Les tubes sont plutôt longs, adnés, arrondis. Les tubes (petits et arrondis) et les pores sont jaunes, à jaune verdâtre et virent au bleu qaund on les touche, comme ils sont d’un jaune terne, puis jaune sale ou jaune olivâtre grisâtre, et bleuissent au toucher.
Les spores : (11,5-18 X 4-5 µm) sont assez clairs, brun olive. Les cystides sont en forme de bouteille, la cuticule est filamenteuse.

bolet à beau pied

bolet à beau pied Image
Ce Bolet pousse dans les forêts de conifères et de feuillus (châtaigniers, chênes, épicéas, hêtres, etc.) de juin à octobre, sur sol siliceux. Il est beaucoup moins abondant en plaine et dans les communautés végétales de montagne. Ce Bolet est immangeable en raison de son amertume, qui s’accentue à la cuisson.
Nom usuel :bolet à beau pied
Nom latin :boletus calopus
Famille :bolétacées
Catégorie :bolet
Noms communs : Bolet à beau pied
Habitat : chênes châtaigniers hêtres
Classe :hétérobasidiomycètes
Calendrier :Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre
Comestibilité :comestibilité
Le chapeau : (6-16 cm ) est assez épais et charnu, hémisphérique, puis convexe a aplati, tomenteux jeune, brun pâle à brun olivâtre,avec une teinte souvent gris olivacé. la cuticule est sèche, jamais visqueuse et finement veloutée.
Le pied : (5-13 x 1-4 cm ) est soit court et très bulbeux ou ventru au stade juvénile, soit plus long et cylindrique à maturité; il est jaune en haut, mais d’un rouge légèrement carmin sur presque toute sa hauteur. Il comporte un réseau de petites veines blanches sur les parties jaunes, et rose rougeâtre sur les parties rouges; Chez les vieux spécimens, il brunit en bas et se tache de bleu au toucher.
La chair : est épaisse, dure à l’état jeune, molle chez les vieux sujets, blanchâtre ou jaune pâle, teintée de brunâtre ou même de pourpre à la base, et bleuit à la cassure. L’odeur est acide, la saveur devient de plus en plus amère. Les tubes sont plutôt longs, adnés, arrondis. Les tubes (petits et arrondis) et les pores sont jaunes, à jaune verdâtre et virent au bleu qaund on les touche, comme ils sont d’un jaune terne, puis jaune sale ou jaune olivâtre grisâtre, et bleuissent au toucher.
Les spores : (11,5-18 X 4-5 µm) sont assez clairs, brun olive. Les cystides sont en forme de bouteille, la cuticule est filamenteuse.

L’Atlas des Champignons regroupe plus de 360 espèces différentes que vous pouvez retrouver à l’aide des boites déroulantes ci-dessous. Vous pouvez sélectionner une espèce par son nom vernaculaire (nom commun) ou par son nom latin. Dans tous les cas, il vaut mieux connaître le nom latin de l’espèce car en matière de nom commun, certaines espèces en ont plus d’une centaine selon les régions !

Si vous ne connaissez pas l’espèce que vous avez vue ou que vous venez de cueillir, cliquez sur le bouton « reconnaître » dans le menu animé du haut de cette page. Vous aurez accès à la clé de détermination où, selon les critères que vous aurez saisis, une ou plusieurs espèces vous seront proposées.