Atlas des champignons

Home / Atlas des champignons

bolet bronzé

bolet bronzé Image
Ce bolet pousse de mai à octobre sous chênes et châtaigniers mais jamais sous conifères. Il affectionne les broussailles et taillis clairs ainsi que la crète des collines. C’est un excellent comestible qui convient pour toutes les préparations culinaires. Il est même meilleur séché car la dessication renforce son arôme.
Nom usuel :bolet bronzé
Nom latin :boletus aerus
Famille :bolétacées
Catégorie :bolet
Noms communs : Bolet bronzé, tête de nègre, cèpe noir, gendarme noir, ceps baca, cèpe bronzé..
Habitat : chênes et châtaigniers
Classe :hétérobasidiomycètes
Calendrier :Mai – Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre – Decembre
Comestibilité :comestibilitécomestibilitécomestibilitécomestibilité
Le chapeau : (6-25 cm) est la principale caractéristique de ce champignon. il va de châtain à brun noir et peut prendre l’aspect de certains bronzes. Le bord n’est pas d’une couleur bien différente du reste de la surface. Il est convexe, épais et ferme. Sa surface est veloutée. La chair sous-cuticulaire est blanche. Les pores sont petits, blanc grisâtre au début puis jaune verdâtre.
Le pied : (7-15 x 2-6 cm) est ventru, parfois même bulbeux, les jeunes exemplaires ayant la forme d’un bouchon de champagne. En forme de massue ou cylindrique avec l’âge, il est d’abord brunâtre, clair ou assez foncé sauf en bas où il est de couleur blanchâtre. Il est couvert sur sa plus grande partie d’un fin réseau de petites veines plus claires que le fond.
La chair : elle est épaisse, très dure à l’état jeune plus molle à maturité. Sa couleur ne change jamais à la cassure. Son odeur est faible mais agréable quand elle est fraîche. Son goût est délicieux. Les tubes sont arrondis sur le pied.
Les spores : (12-7 x 4-5,5 µm) sont brun olive foncé en forme de fuseau. Les cystides sont également en forme de fuseau ou de bouteille. La cuticule est filamenteuse.

bolet bronzé

bolet bronzé Image
Ce bolet pousse de mai à octobre sous chênes et châtaigniers mais jamais sous conifères. Il affectionne les broussailles et taillis clairs ainsi que la crète des collines. C’est un excellent comestible qui convient pour toutes les préparations culinaires. Il est même meilleur séché car la dessication renforce son arôme.
Nom usuel :bolet bronzé
Nom latin :boletus aerus
Famille :bolétacées
Catégorie :bolet
Noms communs : Bolet bronzé, tête de nègre, cèpe noir, gendarme noir, ceps baca, cèpe bronzé..
Habitat : chênes et châtaigniers
Classe :hétérobasidiomycètes
Calendrier :Mai – Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre – Decembre
Comestibilité :comestibilitécomestibilitécomestibilitécomestibilité
Le chapeau : (6-25 cm) est la principale caractéristique de ce champignon. il va de châtain à brun noir et peut prendre l’aspect de certains bronzes. Le bord n’est pas d’une couleur bien différente du reste de la surface. Il est convexe, épais et ferme. Sa surface est veloutée. La chair sous-cuticulaire est blanche. Les pores sont petits, blanc grisâtre au début puis jaune verdâtre.
Le pied : (7-15 x 2-6 cm) est ventru, parfois même bulbeux, les jeunes exemplaires ayant la forme d’un bouchon de champagne. En forme de massue ou cylindrique avec l’âge, il est d’abord brunâtre, clair ou assez foncé sauf en bas où il est de couleur blanchâtre. Il est couvert sur sa plus grande partie d’un fin réseau de petites veines plus claires que le fond.
La chair : elle est épaisse, très dure à l’état jeune plus molle à maturité. Sa couleur ne change jamais à la cassure. Son odeur est faible mais agréable quand elle est fraîche. Son goût est délicieux. Les tubes sont arrondis sur le pied.
Les spores : (12-7 x 4-5,5 µm) sont brun olive foncé en forme de fuseau. Les cystides sont également en forme de fuseau ou de bouteille. La cuticule est filamenteuse.

L’Atlas des Champignons regroupe plus de 360 espèces différentes que vous pouvez retrouver à l’aide des boites déroulantes ci-dessous. Vous pouvez sélectionner une espèce par son nom vernaculaire (nom commun) ou par son nom latin. Dans tous les cas, il vaut mieux connaître le nom latin de l’espèce car en matière de nom commun, certaines espèces en ont plus d’une centaine selon les régions !

Si vous ne connaissez pas l’espèce que vous avez vue ou que vous venez de cueillir, cliquez sur le bouton « reconnaître » dans le menu animé du haut de cette page. Vous aurez accès à la clé de détermination où, selon les critères que vous aurez saisis, une ou plusieurs espèces vous seront proposées.