Atlas des champignons

Home / Atlas des champignons

bolet élégant

bolet élégant Image
Comme la précédente, cette espèce pousse uniquement sous les mélèzes dès la fin du printemps, de juin à octobre, aussi bien en plaine qu’en montagne. Comestible moyen, il faut retirer la couche visqueuse qui recouvre le chapeau avant de le consommer, ce qui se fait facilement. Seuls les jeunes specimens sont bons. En prenant de l’âge, la chair devient flasque et molle.
Nom usuel :bolet élégant
Nom latin :boletus elegans
Famille :bolétacées
Catégorie :bolet
Noms communs : Bolet élégant, bolet jaune, bolet jaune clair, cèpe des mélèzes
Habitat : mélèzes
Classe :hétérobasidiomycètes
Calendrier :Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre
Comestibilité :comestibilité
Le chapeau : (5 à 20 cm), est d’abord en forme de cloche ou arrondi, puis convexe, souvent encore mamelonné, puis étalé, à marge longue et arrondie. La marge s’ouvre et se frange par la suite de débris de voile partiel qui la rattachait au pied. De couleur jaune à jaune fauve, fauve roussâtre, mais toujours plus pâle sur le pourtour quand il est jeune, sa cuticule est visqueuse, et glutineuse par temps humide.
Les tubes sont plutôt courts, largement adnés et décurrents. Les pores : sont petits, étroits, ronds puis anguleux, d’une couleur jaune vif , devenant jaune olivâtre à maturité. Ils se teintent de gris rosâtre au toucher.
Le pied : (4-12 x 0,8-2,5 cm) est jaune, cylindrique, assez mince, plutôt court légèrement renflé à la base. Il est particulièrement visqueux, surtout par temps humide et est couvert dans sa moitié inférieure de fibrilles ou ou de flocons roux, rougeâtres. Il est marqué au dessus et même au-dessous de l’insertion du voile d’un réseau plus ou moins distinct. L’anneau est jaunâtre ou blanchâtre, gluant puis membraneux, mince, fragile qui peut disparaître précocement ou par temps sec.
La chair : est ferme, épaisse et devient molle ou flasque avec l’âge, jaunâtre, marbrée de rose par endroits au contact de l’air et devient gris rosâtre au toucher. Elle ne bleuit pas. L’odeur se rapproche des feuilles froissées du géranium. Sa saveur est douce.
Les spores : (7-10 x 2,5-4 µm) de couleur chamois, olivâtre clair. Ils sont en forme de fuseau. Cystides cylindriques. La cuticule est filamenteuse gélifiée.

bolet élégant

bolet élégant Image
Comme la précédente, cette espèce pousse uniquement sous les mélèzes dès la fin du printemps, de juin à octobre, aussi bien en plaine qu’en montagne. Comestible moyen, il faut retirer la couche visqueuse qui recouvre le chapeau avant de le consommer, ce qui se fait facilement. Seuls les jeunes specimens sont bons. En prenant de l’âge, la chair devient flasque et molle.
Nom usuel :bolet élégant
Nom latin :boletus elegans
Famille :bolétacées
Catégorie :bolet
Noms communs : Bolet élégant, bolet jaune, bolet jaune clair, cèpe des mélèzes
Habitat : mélèzes
Classe :hétérobasidiomycètes
Calendrier :Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre
Comestibilité :comestibilité
Le chapeau : (5 à 20 cm), est d’abord en forme de cloche ou arrondi, puis convexe, souvent encore mamelonné, puis étalé, à marge longue et arrondie. La marge s’ouvre et se frange par la suite de débris de voile partiel qui la rattachait au pied. De couleur jaune à jaune fauve, fauve roussâtre, mais toujours plus pâle sur le pourtour quand il est jeune, sa cuticule est visqueuse, et glutineuse par temps humide.
Les tubes sont plutôt courts, largement adnés et décurrents. Les pores : sont petits, étroits, ronds puis anguleux, d’une couleur jaune vif , devenant jaune olivâtre à maturité. Ils se teintent de gris rosâtre au toucher.
Le pied : (4-12 x 0,8-2,5 cm) est jaune, cylindrique, assez mince, plutôt court légèrement renflé à la base. Il est particulièrement visqueux, surtout par temps humide et est couvert dans sa moitié inférieure de fibrilles ou ou de flocons roux, rougeâtres. Il est marqué au dessus et même au-dessous de l’insertion du voile d’un réseau plus ou moins distinct. L’anneau est jaunâtre ou blanchâtre, gluant puis membraneux, mince, fragile qui peut disparaître précocement ou par temps sec.
La chair : est ferme, épaisse et devient molle ou flasque avec l’âge, jaunâtre, marbrée de rose par endroits au contact de l’air et devient gris rosâtre au toucher. Elle ne bleuit pas. L’odeur se rapproche des feuilles froissées du géranium. Sa saveur est douce.
Les spores : (7-10 x 2,5-4 µm) de couleur chamois, olivâtre clair. Ils sont en forme de fuseau. Cystides cylindriques. La cuticule est filamenteuse gélifiée.

L’Atlas des Champignons regroupe plus de 360 espèces différentes que vous pouvez retrouver à l’aide des boites déroulantes ci-dessous. Vous pouvez sélectionner une espèce par son nom vernaculaire (nom commun) ou par son nom latin. Dans tous les cas, il vaut mieux connaître le nom latin de l’espèce car en matière de nom commun, certaines espèces en ont plus d’une centaine selon les régions !

Si vous ne connaissez pas l’espèce que vous avez vue ou que vous venez de cueillir, cliquez sur le bouton « reconnaître » dans le menu animé du haut de cette page. Vous aurez accès à la clé de détermination où, selon les critères que vous aurez saisis, une ou plusieurs espèces vous seront proposées.