Atlas des champignons

Home / Atlas des champignons

bolet orangé

bolet orangé Image
On trouve cette espèce de mai à décembre sous les peupliers, les saules, les bouleaux et les trembles, dans les terrains argileux humides.C’est un assez bon comestible, de valeur culinaire supérieure au bolet rude. Le pied est à rejeter car il est fibreux. Sa chair noircit à la cuisson. Comme le Cèpe de Bordeaux, il se conserve très bien par dessication.
Nom usuel :bolet orangé
Nom latin :boletus aurantiacus
Famille :bolétacées
Catégorie :bolet
Noms communs : Bolet orangé, gyrole rouge, roussile, rousille, roussin. Synonyme : Boletus rufus
Habitat : peupliers saules bouleaux trembles
Classe :hétérobasidiomycètes
Calendrier :Mai – Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre – Decembre
Comestibilité :comestibilitécomestibilité
Le chapeau : (4-15 cm) est convexe, et sa marge est parfois prolongée en une membrane qui continue la cuticule et est étroitement rabattue sur les pores. Il est d’une belle teinte orangée, roux vif, brun rouge, finement velouté.
Le pied : (8-17 X 1-1,5 cm) est long et élancé, cylindrique et souvent , au début en tout cas, légèrement épaissi à la base. Sa surface blanche, blanchâtre est granuleuse, un peu côtelée et marquée de flocons qui sont blancs au tout début, puis brun rouge et brunâtres et qui verdissent à la base par froissement. Il peuvent être rares voire même inexistants sur les jeunes specimens.
La chair : est épaisse et ferme, de couleur blanche puis teintée de rose, de violet grisâtre, et enfin de gris noirâtre. On peut parfois observer des petites taches bleu vert à la base du pied. A la coupe, la chair se teinte légèrement de rose ou noirâtre mais non bleuissant. Les pores sont crèmes ou blanchâtres au début, rapidement teintés de gris, fins et serrés.
Les spores : (13-17 X 4-5 µm) sont bruns, marron clair, en long fuseau. Les cystides sont en forme de bouteille ou de fuseau, souvent au contenu en partie coloré. La cuticule est filamenteuse.

bolet orangé

bolet orangé Image
On trouve cette espèce de mai à décembre sous les peupliers, les saules, les bouleaux et les trembles, dans les terrains argileux humides.C’est un assez bon comestible, de valeur culinaire supérieure au bolet rude. Le pied est à rejeter car il est fibreux. Sa chair noircit à la cuisson. Comme le Cèpe de Bordeaux, il se conserve très bien par dessication.
Nom usuel :bolet orangé
Nom latin :boletus aurantiacus
Famille :bolétacées
Catégorie :bolet
Noms communs : Bolet orangé, gyrole rouge, roussile, rousille, roussin. Synonyme : Boletus rufus
Habitat : peupliers saules bouleaux trembles
Classe :hétérobasidiomycètes
Calendrier :Mai – Juin – Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre – Decembre
Comestibilité :comestibilitécomestibilité
Le chapeau : (4-15 cm) est convexe, et sa marge est parfois prolongée en une membrane qui continue la cuticule et est étroitement rabattue sur les pores. Il est d’une belle teinte orangée, roux vif, brun rouge, finement velouté.
Le pied : (8-17 X 1-1,5 cm) est long et élancé, cylindrique et souvent , au début en tout cas, légèrement épaissi à la base. Sa surface blanche, blanchâtre est granuleuse, un peu côtelée et marquée de flocons qui sont blancs au tout début, puis brun rouge et brunâtres et qui verdissent à la base par froissement. Il peuvent être rares voire même inexistants sur les jeunes specimens.
La chair : est épaisse et ferme, de couleur blanche puis teintée de rose, de violet grisâtre, et enfin de gris noirâtre. On peut parfois observer des petites taches bleu vert à la base du pied. A la coupe, la chair se teinte légèrement de rose ou noirâtre mais non bleuissant. Les pores sont crèmes ou blanchâtres au début, rapidement teintés de gris, fins et serrés.
Les spores : (13-17 X 4-5 µm) sont bruns, marron clair, en long fuseau. Les cystides sont en forme de bouteille ou de fuseau, souvent au contenu en partie coloré. La cuticule est filamenteuse.

L’Atlas des Champignons regroupe plus de 360 espèces différentes que vous pouvez retrouver à l’aide des boites déroulantes ci-dessous. Vous pouvez sélectionner une espèce par son nom vernaculaire (nom commun) ou par son nom latin. Dans tous les cas, il vaut mieux connaître le nom latin de l’espèce car en matière de nom commun, certaines espèces en ont plus d’une centaine selon les régions !

Si vous ne connaissez pas l’espèce que vous avez vue ou que vous venez de cueillir, cliquez sur le bouton « reconnaître » dans le menu animé du haut de cette page. Vous aurez accès à la clé de détermination où, selon les critères que vous aurez saisis, une ou plusieurs espèces vous seront proposées.