Atlas des champignons

Home / Atlas des champignons

lépiote pudique

lépiote pudique Image
Cette Lépiote pousse en vastes groupes ou en ronds dans les prairies riches et fumées (pâtures pour vaches ou chevaux) et dans les endroits herbeux (pelouse) en été et en automne . C’est un bon comestible mais sa ressemblance avec les amanites mortelles (amanita phalloïdes, amanita verna, amanita virosa) ou avec d’autres petites lépiotes blanches toxiques demande beaucoup de prudence lors de la cueillette. Il faut s’assurer de l’absence de volve à la base du pied.
Nom usuel :lépiote pudique
Nom latin :lepiota naucina
Famille :agaricacées
Catégorie :lépiote
Noms communs : Lépiote zeste de noix, lépiote pudique, colombette, bizette, morte de froid, lepiota pudica Bull, Leucoagraricus leuthites
Habitat : prairies
Classe :homobasidiomycètes
Calendrier :Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre
Comestibilité :comestibilitécomestibilité
Le chapeau : (4-12 cm) d’abord hémisphérique, devient vite convexe ou tronqué, parfois même un peu deprimé. Il ne possède pas pas de mamelon à proprement parler. Il est blanc, lisse, soyeux avec parfois au centre des mèches un peu plus foncées, puis teinté de grisâtre ou de brunâtre très clair. La cuticule est sèche, satinée et mate. La marge est souvent frangée.
Les lamelles sont serrées, libres, écartées du pied, crème ivoire dans sa jeunesse, rouge ou roussâtre à maturité et rose carminà la fin par dessication à la chaleur, elles deviennent gris violacé.
Le pied : (4-8 x 0,8-1,5 cm ) est cylindrique en haut, plus ou moins bulbeux en bas, ferme, blanc, avec des nuances jaune clair ou jaunâtre à la base. Il jaunit au toucher. L’anneau est délicat, fugace, coulissant, à rebord découpé ou lacéré, mais s’apprime et s’abîme vite et peut même disparaître.
La chair : est très épaisse dans le chapeau, tendre, d’un blanc pur, un peu jaunissante, et lavée de roussâtre clair à la fin dans le bulbe. La saveur est douce et l’odeur agréable.
Les spores : (7.5-10 x 5-6.2 µm) sont blanches, un peu en amande, à pore germinatif petit. Les cellules marginales sont polymorphes. La cuticule est filamenteuse.

lépiote pudique

lépiote pudique Image
Cette Lépiote pousse en vastes groupes ou en ronds dans les prairies riches et fumées (pâtures pour vaches ou chevaux) et dans les endroits herbeux (pelouse) en été et en automne . C’est un bon comestible mais sa ressemblance avec les amanites mortelles (amanita phalloïdes, amanita verna, amanita virosa) ou avec d’autres petites lépiotes blanches toxiques demande beaucoup de prudence lors de la cueillette. Il faut s’assurer de l’absence de volve à la base du pied.
Nom usuel :lépiote pudique
Nom latin :lepiota naucina
Famille :agaricacées
Catégorie :lépiote
Noms communs : Lépiote zeste de noix, lépiote pudique, colombette, bizette, morte de froid, lepiota pudica Bull, Leucoagraricus leuthites
Habitat : prairies
Classe :homobasidiomycètes
Calendrier :Juillet – Aout – Septembre – Octobre – Novembre
Comestibilité :comestibilitécomestibilité
Le chapeau : (4-12 cm) d’abord hémisphérique, devient vite convexe ou tronqué, parfois même un peu deprimé. Il ne possède pas pas de mamelon à proprement parler. Il est blanc, lisse, soyeux avec parfois au centre des mèches un peu plus foncées, puis teinté de grisâtre ou de brunâtre très clair. La cuticule est sèche, satinée et mate. La marge est souvent frangée.
Les lamelles sont serrées, libres, écartées du pied, crème ivoire dans sa jeunesse, rouge ou roussâtre à maturité et rose carminà la fin par dessication à la chaleur, elles deviennent gris violacé.
Le pied : (4-8 x 0,8-1,5 cm ) est cylindrique en haut, plus ou moins bulbeux en bas, ferme, blanc, avec des nuances jaune clair ou jaunâtre à la base. Il jaunit au toucher. L’anneau est délicat, fugace, coulissant, à rebord découpé ou lacéré, mais s’apprime et s’abîme vite et peut même disparaître.
La chair : est très épaisse dans le chapeau, tendre, d’un blanc pur, un peu jaunissante, et lavée de roussâtre clair à la fin dans le bulbe. La saveur est douce et l’odeur agréable.
Les spores : (7.5-10 x 5-6.2 µm) sont blanches, un peu en amande, à pore germinatif petit. Les cellules marginales sont polymorphes. La cuticule est filamenteuse.

L’Atlas des Champignons regroupe plus de 360 espèces différentes que vous pouvez retrouver à l’aide des boites déroulantes ci-dessous. Vous pouvez sélectionner une espèce par son nom vernaculaire (nom commun) ou par son nom latin. Dans tous les cas, il vaut mieux connaître le nom latin de l’espèce car en matière de nom commun, certaines espèces en ont plus d’une centaine selon les régions !

Si vous ne connaissez pas l’espèce que vous avez vue ou que vous venez de cueillir, cliquez sur le bouton « reconnaître » dans le menu animé du haut de cette page. Vous aurez accès à la clé de détermination où, selon les critères que vous aurez saisis, une ou plusieurs espèces vous seront proposées.
De nombreux adeptes essaient de cultiver en serre des champignons mais cela demande de maitriser parfaitement les taux d’humidité et de bien vérifier les nutriments présentes dans le sol.